LIVRE ICONIQUE

six citrons acides sifflent sur le sentier_couv

Écrit et illustré par Françoise de Guibert – Âge conseillé : 4 à 6 ans

Une histoire de sifflantes

SI-SI-SI ! Six Citrons acides, c’est un jeu de sifflantes associées à la voyelle [i], qui nous donne à sentir six citrons en bouche. Sous l’allure d’un album drôle et léger, Six Citrons acides développe un propos linguistique. Les consonnes sont rangées selon l’ouverture de la bouche : les sifflantes (s/z), les chuintantes (ch/g), les fricatives (f/v), les liquides (l/r) et les occlusives (p/b/m/t/d/n/k/g), qui explosent !!! À chaque double-page, alors que l’enfant découvre le son des consonnes, l’accompagnant lecteur est, lui, invité à les redécouvrir.

UN BANDEAU-JEU

Six citrons acides - couverture avec bandeau

Limité à la première édition :

Six Citrons acides propose pour son 1er tirage, un double emploi pour le classique bandeau de présentation, en proposant au verso un mini-atelier dessin- écriture.

À réaliser avec votre enfant et À OFFRIR sans retenue aux copains comme aux grand-parents… Envie d’en faire d’autres ? Téléchargez ici un feuillet à imprimer par vous même. 

Six citrons acides - atelier parent / enfant

C'EST QUI FRANÇOISE DE GUIBERT ?

À 50 ans et le double de livres écrits, elle s’amuse d’un nouveau terrain : le dessin.

Françoise est mère d’une tribu recomposée, écrivaine, denteleuse de mots, dorloteuse de poules. L’écriture et le dessin de Françoise sont inspirés par la vie des enfants, ce qui sort de leur bouche et ce qui se cache dans leur tête. Elle a fait sien un humour tendre, formidable liaison du livre à l’enfant. Écrire pour la lecture à voix haute est chez elle une évidence. Françoise de Guibert a une bibliographie si variée, que ses livres jouent à cache-cache dans la bibliothèque de l’éditrice Marie Rébulard. Françoise de Guibert a passé 10 ans comme éditrice chez Albin Michel avant de se consacrer à l’écriture pour les enfants. Elle aime quand c’est drôle et a une capacité à écrire sur des sujets très variés, en témoigne sa bibliographie.

Le mot de l'auteur :

« Dans l’album des Six citrons acides, il s’agit de conjuguer le plaisir de jouer avec les sonorités avec celui de raconter une vraie histoire qui entraîne le jeune lecteur, un récit riche en rebondissements. Et, plaisir supplémentaire, celui de prendre mes crayons pour dessiner des petits fruits et légumes pleins d’émotion ! »

AUTANT DE LECTURES QUE DE LECTEURS

Six Citrons acides est fascinée par les trois formes de la langue : dite, entendue et lue. Nous proposons donc des extraits à voix haute du livre, comme autant d’inspirations pour les parents et lecteurs de s’amuser à dire le texte.

QUAND LA LINGUISTE RELIE, QUELLE DRÔLE DE LECTURE

On connait les consonnes de l’alphabet, comme les lettres C ou Q. Ici Sophie cherche le son [k], ainsi que toutes les autres consonnes orales de la langue française, en vérifiant qu’elles sont bien toutes dans le livre.

Amuse-toi à faire exploser très fort un beau PPP (p) et BBB (b), avec tes lèvres. Essaye maintenant de prononcer TTT (t) / DDD (d). Tu sens ? C’est ta langue qui vient cette fois-ci cogner les dents. Il y a aussi les fricatives FFF (f) / VVV (v), c’est ta lèvre qui frotte les dents. Et si tu comparais maintenant CHH et SSS. Et puis SSS et ZZZ. Et voilà ! Tu explores ainsi avec ta bouche les sons de la langue française ! Et tu sais quoi ? Tout ceci et cela s’appelle des consonnes. ce sont des bruits que fait le souffle quand il rencontre différents obstacles dans la bouche.
Et les voyelles alors ? Ça c’est une autre histoire…..

LE MOT DE
L'ORTHOPHONISTE

Suivre ces six citrons acides sur le sentier et dans leurs péripéties est un joli prétexte pour accompagner l’enfant dans l’acquisition et l’enrichissement de la langue. Ici, trois niveaux langagiers peuvent être explorés :

  • La phonologie : au niveau sensoriel (auditif et kinesthésique), en s’appuyant sur le plaisir de la répétition (des sons, des mots, des phrases) l’enfant, dès le plus jeune âge, éprouve alors physiquement les caractéristiques articulatoires d’un phonème.
  • Le lexique et la sémantique : chez l’enfant un peu plus âgé, aborder les différents champs sémantiques, la synonymie et les registres de langage contribue à l’enrichissement et la maîtrise fine de la langue.
  • L’écrit : à l’âge où l’enfant entre dans la lecture, le plaisir de retrouver des dialogues connus (dans une police sympa et différenciée) pour les lire par lui-même permet de prendre de l’assurance par rapport cette nouvelle place de lecteur. Un peu plus tard, il pourra s’intéresser aux groupes consonantiques (bra/bar, gre…) et développer une curiosité pour les différentes graphies d’un même son.
Cette diversité des entrées offre de belles occasions d’aborder le langage par le plaisir et le jeu… conditions favorables au développement !

Cécile Audollent

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :